Quelques expériences personnelles sur la thématique Santé

Dès 1997 : Me Diassi a été membre  du Comité directeur de SIDA SERVICE ONG active sur le domaine de la Santé au Sénégal et chargé de la rédaction des textes statutaires de l’organisation, et d'un appui conseil au management.

Il a été Formateur à SIDA SERVICE sur les thématiques du VIH liés au Droit : étude sur la gestion du secret médical et son partage dans la gestiondu VIH ; suivi accompagnement de la thématique du VIH en milieu carcéral.

Il a été chargé récemment d'une étude sur l'action catholique dans la Santé au Sénégal de sa genèse à aujuourd'hui, pour le compte de l'Association Nationale des Postes de Santé Privées Catholiques du Sénégal.

Ce domaine de la Santé et son action au bénéfice de l'Enfant est d'une importance primordiale.

Les Droits de l’enfant à la santé /nutrition / développement, résultent des articles 24 et 6 de la CIDE qui impliquent :

  • La Protection maternelle infantile, de la grossesse à l’accouchement : lutte contre la mortalité maternelle et néo natale ;
  • La surveillance de l’Etat nutritionnel de l’enfant : lutte contre toutes les causes de la mortalité infanto juvénile ;
  • L'Accessibilité et qualité des soins de santé pour les enfants;
  • Le respect des Droits spécifiques du mineurs quant aux soins : comportant le respect de l’autorité parentale et des  prérogatives du mineur lui conférant relativement à l’acte médical, le droit de participation, d’être informé, de s’exprimer ; de refuser ; de décider seul.

Ce domaine est un immense chantier de travail dans nos pays africains sur tous les plans.

Aujourd'hui par la mise en oeuvre programmée de l'Agenda 2030 (UN) et des 17 objectifs de developpement durable les Etats disposent depuis le 1er janvier 2016 d'une ligne directrice pour prendre en compte ce secteur de la Santé dans l'action globale du developpement.

Etude produite pour l'ANPSCS le 27 juin 2017 comme Rappel historique de son action au Sénégal

L'Association Nationale des Postes de Santé Catholique du Sénégal a chargé Me Diassi de lui produire une publication à titre de Survol historique de l'action catholique dans la Santé au Sénégal.

Notes sur le secret professionnel et le secret médical

Cette note a été produite par Me Diassi pour appuyer la recherche et la formation sur la gestion de la confidentialité en milieu médical au profit de l'ONG Sida Service

Un nouveau chantier d'action à ouvrir sur le secteur de l'éducation...

La CIDE garantit à l'Enfant le droit à l'éducation dont la mise en oeuvre implique le respect de plusieurs exigences. En effet l’exercice du droit à l’éducation appelle d’abord :

  • à une responsabilité de l’ETAT;
  • à une obligation de scolarisation des enfants;
  • à gratuité des enseignements au moins jusqu’à un certain niveau;
  • à une obligation de suivre les cours jusqu’à ce niveau;
  • à une orientation professionnelle;
  • à une formation à l’organisation et à la discipline;
  • à l’interdiction des châtiments;
  • à la pratique des divertissements;
  • à la jouissance au repos.

Qu'en est il de la réalisation de ces exigences sur notre espace africain?

Nous procédons à cette étude relativement à la zone AO.

Construire une Ecole de confiance, cadre de Paix et de Citoyenneté...

Tout le monde est concerné par les droits de l'Enfant.

Cette thématique nous interpelle quelle que soit notre position sociale, soit comme parent, acteur social, ou intervenant professionnel.

A chaque niveau où nous sommes amenés à être en relation avec l'enfant, nous sommes en devoir d'être respectueux de ses droits ; mais cela commence par la connaissance du contenu de ces droits consacrés.

L'instrument juridique source et fondement de ces droits de l'Enfant est la Convention Internationale des Droits de l'Enfant, dont les notions de Protection et d'Assistance constituent les piliers fondamentaux.

Ainsi tous les droits consacrés visent à procurer et garantir à l'Enfant, une évolution dans un environnement de vie protecteur.

Et toutes les interventions doivent également concourir à lui apporter l'assistance nécessaire à son développement harmonieux, dans tous ses lieux d'évolution.

 

L’école constitue après la famille un des premiers cadre d’évolution de l’Enfant.

Mais le constat est que l’espace scolaire où l’enfant est censé grandir s’épanouir et apprendre, pour être préparé à la citoyenneté, est mis à mal par de nombreux facteurs.

Toutefois l’école ne manque pas de ressources pour réagir à ses défis.

Et une des réactions correctives à la situation peut prendre la forme de construction d’un projet d’école, dont la mise en place peut s’appuyer sur un accompagnement précédé par un diagnostic social préalable.

Sur ce plan aujourd’hui au Sénégal, le Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Équité et de la Transparence du secteur de l’Éducation et de la Formation (PAQUET-EF) constitue le cadre d’opérationnalisation de la politique éducative pour la période 2012-2025.

Il est fondé sur la vision suivante : ‘’Un système d’Éducation et de Formation équitable, efficace, efficient, conforme aux exigences du développement économique et social, plus engagé dans la prise en charge des exclus, et fondé sur une gouvernance inclusive, une responsabilisation plus accrue des Collectivités locales et des acteurs à la base ».

Il vise entre autres objectifs, celui de « Faire de l’école un lieu de socialisation de citoyenneté et d’excellence ».

Ledit cadre appelle donc à l’option de construction d’une école de Paix et de citoyenneté responsable.

Tous sont alors en devoir de veiller à faire réaliser par l’école, ce rôle social défini pour l’intérêt supérieur de l’enfant.

 

QUE FAIRE POUR Y PARVENIR

L’accompagnement dans ce processus repose sur une démarche de recherche-action.

Elle doit favoriser la quête de réponses nouvelles et concrètes aux problèmes spécifiques qui se posent dans la gouvernance des écoles.

 

Il est possible par exemple de tendre vers la mise en place d’une stratégie, en la forme d’un projet d’école se caractérisant par sa volonté de placer l’enfant au centre du système éducatif, reconnaissant également sa qualité de sujet de droit.

 

AINSI, le projet d’école :

• développe l’implication effective de l’équipe pédagogique et de la communauté éducative ;

• sert d’instrument de cohérence à l’intérieur de l’école et du réseau éducatif local et avec les différents partenaires impliqués ;

• coordonne et intègre l’ensemble des actions qui relèvent des dispositifs autour de l’école ;

• permet d’exprimer des besoins de formation par les équipes pédagogiques ;

Et surtout contribue à la parfaite reconnaissance et application des droits de l’Enfant, dans l’espace scolaire.

 

Et en allant encore plus loin, il est possible encore de mettre en place le projet éducatif Local : qu’est-ce que cela signifie ?

Si l’école a pour mission de démocratiser l’accès aux savoirs et de former les futurs citoyens, elle ne peut assumer à elle seule cette fonction.

En effet au-delà des familles, d’autres acteurs interviennent auprès de l’enfant pendant les temps périscolaires et extrascolaires : les centres de loisirs, les structures culturelles, les associations sportives, les centres sociaux…

Par tout cela les autorités locales (collectivités territoriales) affichent, à travers de la mise en place de dispositifs spécifiques, leur volonté de construire ensemble un projet éducatif commun à l’échelle d’un territoire communal.

Mais sur ce plan la réalité du partenariat entre les acteurs de terrain n’est pas sans poser de difficultés. Car les différents acteurs présents peuvent même faire preuve d’une méfiance les uns envers les autres. On peut toutefois résoudre les incompréhensions par la concertation entre les différents acteurs.

Ainsi, cet outil de Projet Éducatif Local (PEL) devient alors un cadre local d’expression du partenariat entre l’ensemble des acteurs éducatifs d’un territoire communal, dont l’Etat fait partie.

 

Au Sénégal le nouveau programme décennal sur l’éducation PAQUET-EF susvisé, est d’ailleurs axée sur cette méthodologie pour installer une démarche qualité dans la prise en charge de l’élève, par le secteur éducatif.

 

Mais il ne faut cependant pas bruler les étapes ; il faut avancer progressivement, palier par palier vers les deux objectifs ci-dessus.

POUR CELA TOUT REPOSE CONCRETEMENT SUR L’USAGE PREALABLE D’UN DIAGNOSTIC SOCIAL.

Nous avons un outil pour accompagner les acteurs sur ce processus.

Me Diassi